Warning: Use of undefined constant TCK_ARTICLE_TOOLS_ICON_SHOW_TEXT - assumed 'TCK_ARTICLE_TOOLS_ICON_SHOW_TEXT' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /htdocs/templates/amhitel3-copy/html/layouts/joomla/content/icons/print_screen.php on line 22
Imprimer

LE SYSTEME DE CODAGE CHAPPE

 

       Jusqu'à la Révolution, l'information circulait au pas des chevaux. En 1793 Claude Chappe (1763-1805) inventa un ingénieux système aérien de communication.

       C'était un télégraphe aérien utilisant une tour surmontée d'un mât mobile avec deux bras.

        En premier lieu, le nom était : tachygraphe (en grec takhus : rapide et graphein : écrire). Le Comte Miot De Mélito inventa le terme télégraphe qui fut privilégié en 1793 (en grec, tele : loin).

      A cette époque, la France en conflit avec presque tous les royaumes absolus, cherche un moyen plus fiable pour communiquer avec les armées aux frontières. Le télégraphe est une étape décisive dans la transmission rapide des informations sur de longues distances.

      Le procédé était révolutionnaire à l'époque : une diligence portait un message de Paris à Strasbourg en 4 jours alors que ce message était transmis en moins de 2 heures avec le télégraphe de Chappe.

     La première dépêche annonce au gouvernement la prise de Condé par l'armée révolutionnaire

 

"Condé restitué à la République, reddition a eu lieu ce matin à six heures".

     Le mât noir du télégraphe était visible avec des lunettes spéciales d'une tour à l'autre, par beau temps, à une distance d'environ 12 km.

    Ainsi un petit message partant de Paris dans de bonnes conditions météorologiques était transmis à Lille au bout d'une dizaine de minutes.

   Un message de 36 signaux pouvait prendre une trentaine de minutes, transmission très rapide pour l'époque. Une dépêche télégraphique allant à 150 km/h était à l'époque d'un gros avantage.

   Au fil des ans la vitesse de transmission s'améliora pour presque doubler et se stabiliser vers 1849... mais le télégraphe électrique se profilait déjà à l'horizon.

   Il était par contre difficile de communiquer par temps de pluie ou de brouillard et la nuit. Ce télégraphe a fonctionné de façon plus efficace en Algérie Les transmissions s'étant révélées utiles et rapides, le réseau s'est étendu sur toute la France.

 

   Le mécanisme de type "MILAN", le plus employé sur le réseau national, permet d’afficher 98 signaux bien différenciés dont 92 réservés pour la correspondance, les 6 autres affectés aux mentions de service. Les signaux observés à la lunette sont reproduits de poste en poste de l'origine vers l’extrémité de la ligne. Les signaux de correspondance sont numérotés de 1 à 92.

   Le code secret connu seulement par quelques responsables : les directeurs, utilise des signaux indiqués par paires.

        Le sens peut être un mot, une phrase, un ordre du langage des militaires ou de celui des diplomates, principaux utilisateurs du système.

       Notons que sur la proposition de Claude Chappe, la Loterie de France transmettait les résultats par télégraphe, moyennant une redevance (il y a eu des fraudes...). Cette recette a permis de terminer la construction des lignes puis de financer de nouvelles lignes.

 

Remarque la Loterie de France a été créée par le Directoire (1795-1799) pour remplir les caisses vides de l'Etat. Elle fut supprimée au début du XIXe siècle et rétablie sous le nom de Loterie nationale en 1933.

 

    Des hommes disciplinés, les stationnaires, sont répartis dans les relais et assurent la répétition des signaux de proche en proche dans le territoire.

    Les signaux de service étaient compris par les stationnaires : ils indiquaient par exemple le début et la fin d'un message ou signalaient que la transmission était bloquée par le mauvais temps.

    Par contre, les signaux de correspondance étaient codés afin d'en préserver le secret.

    Ces signaux étaient traduits à leur arrivée à l'aide du Vocabulaire de Chappe.

 

    Chaque mot ou expression est codé par deux nombres représentant le n° de la page puis la ligne où l'on trouve la signification du signal dans le  Livre codes secrets Chappe

 

     Ainsi page 14, ligne 75 on trouve le mot : banqueroute ;

-page 14 ligne 58 on trouve l'expression : prendre toutes les précautions ;

-page 31 ligne 56 on trouve : aristocratie ou aristocratique ou aristocratiquement.

 

    Trois barres constituent le mât :

 Deux indicateurs mesurant par exemple chacun 2 m de longueur et la barre centrale dite régulateur mesurant environ 4,60 m de longueur.

  Pour former un signal de dépêche, le régulateur prend deux positions : horizontale ou verticale.

  Chacun des deux indicateurs peut prendre sept positions, les voici dans le cas où le régulateur est vertical :

 

   Les indicateurs peuvent occuper 8 positions par rotation de 45° mais celle où l’indicateur est dans le prolongement du régulateur n’est pas utilisée pour des raisons techniques

 

Dispositions possibles du régulateur et des indicateurs

Voici les sept positions :

avec régulateur horizontal : OU avec régulateur vertical : .

 

  Nous avons les mêmes cas pour l'autre indicateur du mât et pour chaque position du régulateur vertical ou horizontal.

  Finalement dans ce langage télégraphique, nous obtenons 2 x 7 x 7 positions possibles soit 98.

  Cependant seuls 92 signaux sont utilisés pour la composition des dépêches dont la signification est inconnue des opérateurs.

  Comme ces signaux sont utilisés deux par deux, nous obtenons 92 x 92 soit 8464 expressions (d'un ou plusieurs mots) possibles.

 

 Six signaux dits réglementaires sont utilisés pour le service et sont les seuls connus des stationnaires :

 

 Ces six signaux sont utilisés seuls (et non avec un autre pour former une paire) pour

 

 - indiquer la fin d'un message

- signaler une erreur de transmission ;

- "suspension de brumaire" (sans doute brouillard) ;

- "suspension d'absence" (sans doute reprise du travail) ;

- la position de repos ou inertie : position verticale, indicateurs repliés ;

- indiquer l'envoi d'un nouveau message : position horizontale, indicateurs repliés.

 

   Les signaux sont observés à distance avec des lunettes grossissant entre trente et quarante-cinq fois selon les besoins.

   Les stationnaires recomposent le message pour l'envoyer ensuite au poste suivant.

   Les postes sont en général distants d'une douzaine de kilomètres.

   En général, il y a deux stationnaires par poste : à tour de rôle, l'un manipule le télégraphe et l'autre observe dans la lunette la station précédente ou la station suivante.

 

   Les différentes positions du télégraphe de Chappe pour les signaux de correspondances (suivre le lien)

Les différentes positions du télégraphe de Chappe

 

Comment manœuvrer le télégraphe de Chappe

L'envoi d'un message s'effectue en plusieurs étapes :

Juste avant l'envoi du message, la position verticale signifie repos ou inertie (par exemple, la nuit ou par brouillard).

 

Pour la création du signal :

Le régulateur est mis à l'oblique (prêt pour former un signal : gauche pour signal de service, droite pour signal de correspondance)

Le positionnement des indicateurs sur le régulateur est toujours fait quand ce dernier est oblique ;

Le régulateur est mis en position verticale ou horizontale : il est ainsi "porté au FINI".

Le repliement des indicateurs s'effectue lors de la mise à l'oblique du régulateur.

 

Les différentes manœuvres du télégraphe Chappe : formation du signal (suivre le lien) formation du signal

 ANIMATION décodage et codage des signaux de correspondance

 

    Dans l'animation (voir lien internet), j'ai répertorié l'essentiel des codes obtenus grâce à un Vocabulaire que nous avons en notre possession qui date de 1854 qui s’intitule 

 

    Vocabulaire de composition du vicomte de Vougy (second empire)

 

    J'ai retranscrit les codes correspondant à 92 pages de 92 lignes.

 

    En réalité ce vocabulaire donne 99 pages de 99 lignes. Livre codes secrets Chappe (Voir livre du vocabulaire de composition 1854)

 

   Je n'ai pas pu coder les signes de 92 à 99 puisque je n'ai pas trouvé leur représentation en signal. Peut être due à une modernisation du code et /ou à l’utilisation avec des machines tel que celle de Flocon ou Foy- Breguet.

   Notons que le vocabulaire de Chappe a évolué au cours de ses années d'utilisation.

   En 1837, Jacques Gabriel Flocon, administrateur du télégraphe propose un nouveau modèle d'appareil.

Son système supprime le régulateur central et le rend fixe. A la place, on trouve un petit régulateur mobile placé en haut du mât.

    L'ensemble est beaucoup plus léger que le mécanisme d'origine et les manipulations sont beaucoup plus rapides : on passe de 2 à 3 signaux par minute à environ 5 à 6. Les dernières ramifications construites à partir de 1840 en seront équipées.

 

    Après bien des recherches, ce vocabulaire est un vocabulaire spécial datant d’un peu après 1850 et destiné à transmettre électriquement des messages secrets pour certaines autorités officielles.

   Ce n'est pas à proprement parler un Vocabulaire de Chappe.

   Toutefois, le principe du fonctionnement reste identique avec ce vocabulaire.

   Après de multiples recherches auprès du Musée de la Poste il semble qu'il n'y ait plus aucun exemplaire du Vocabulaire de Chappe. Les derniers exemplaires connus ont été malheureusement volés à Brûlon pendant la Seconde Guerre Mondiale.et non pas détruits,

 

Dans l'animation (Suivre le lien) Le Télégraphe

 

 On peut entrer les nombres de 1 à 92 par couples. Alors s'affichent le signal et sa signification.

 On obtient la liste des termes utilisés dans l'encadré du bas de l'animation que l'on peut faire défiler.

 On peut effectuer une recherche sur une expression ou une partie d'expression... Les nombres sont séparés par des blancs.

 Les expressions ne doivent pas comporter de blanc inutile et elles sont séparées par des points virgules.

 Un bouton permet de voir tous les signaux et un clic sur les boutons désirés permet d'obtenir le code correspondant.

   En cliquant plusieurs signaux par paires, il est possible de composer un message de l'époque de la Révolution avec des moyens actuels ;)

 

  Exemple fictif de message écrit à Paris (station 1) :

« Un braconnier condamné à la prison en avril ».

  Texte à entrer dans l'animation au-dessus du bouton VALIDER :

 « un;braconnier;condamné;à la;prison;en;avril»

 

  Ci-dessous, le message « Urgent;Napoléon;est;de;retour;en;France» évoque le retour de l'île d'Elbe de Napoléon lors de son débarquement en France le 1er mars 1815.

  La ligne Toulon Lyon n'était pas encore en fonctionnement : elle ne l'a été qu'en 1821.

   Ainsi Louis XVII n'a été averti du retour de Napoléon que quatre jours plus tard (à la vitesse du cheval entre la côte et Lyon) alors que si le télégraphe de Chappe de la ligne Toulon-Lyon avait été en activité, il aurait été averti en quelques heures.

 TRANSMISSIONS entre postes

 

Dans l'animation (Suivre le lien) La transmission entre postes

 

Les flèches simples permettent d'avancer ou de reculer étape par étape.

La double flèche fait avancer l'animation automatiquement.

Chaque stationnaire A ne peut envoyer un nouveau signale que lorsque son suivant B a bien réceptionné celui envoyé par A.

 


Nous remercions vivement Mme Thérese Eveilleau qui nous a donnés l’autorisation d’utiliser ses animations sur le télégraphe Chappe et certaines informations sont issues du document:

Le télégraphe de Chappe du site Mathématiques Magiques Th Eveilleau.